Vous êtes ici :

Accueil Accueil Actualités Développement Le Site des Caps va bientôt devenir le neuvième Grand Sit...

Le site est en cours de maintenance.

Le Site des Caps va bientôt devenir le neuvième Grand Site de France

Publié le 14 janvier 2011

Après un petit mois de suspense, le verdict est tombé : le Site des Caps obtient un avis favorable de la commission supérieure des sites pour devenir le neuvième Grand Site de France. Cet avis sera transmis au Ministre qui par décret et parution au BO, officialisera l’obtention du label Grand Site de France® (délai traditionnel de un à deux mois après la commission).
Il s’agit d’une reconnaissance exceptionnelle synonyme d’opportunités touristiques et économiques pour ce premier Grand Site de France au nord de Paris. Un très bel endroit qui va, on l’espère, permettre de faire rayonner tout un département !

Au Conseil général du Pas-de-Calais, l’idée d’obtenir le label a mûri durant une quarantaine d’années.
Depuis 2004, de nombreux et d’importants travaux ont été réalisés sur les Deux caps et dans les villages avoisinants. Les démarches engagées lors de la phase "Cap 93", ont été achevées (suppression de verrues paysagères comme le bar du Cap, cinq maisons de gardiens disposées du phare au Cap Gris-Nez, ou encore des chalets et autres bâtis sur les sites du Châtelet et du Cran aux Œufs).
Un travail important de requalification des espaces naturels sur le secteur de la baie de Wissant a été mené : la renaturation écologique d’espaces dégradés, la restauration de l’ensemble des équipements d’accueil du public (cheminements, passerelles, belvédères, pose de clôtures, etc.) ainsi que la finalisation de la refonte de l’itinéraire de grande randonnée du Littoral.

Sur le Cap Gris-Nez, les parkings sur la pointe ont été supprimés et remplacés par une aire de stationnement en retrait. Par ailleurs, des enclos ont été installés pour la mise en pâturage de moutons.
La liste des projets menés est encore longue. De ces phases d’aménagements, il reste également quelques travaux qui devront faire l’objet de démarches auprès des services de l’État. Citons par exemple la finalisation de la signalétique sur le Cap Gris-Nez, l’éventuelle modification du sentier de découverte du côté de l’estuaire de la Slack ou encore l’aménagement des aires d’accueil du Mont d’Hubert et du bas d’Escalles.

Le Site des Caps a, dans un premier temps, été le premier à être classé Grand Site National (il y en a 35). En juin 2010, un dossier de candidature a été déposé auprès de la commission supérieure des sites qui examine pour le compte du Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement.
Le projet semble, de prime abord, ambitieux. Le président du Conseil général, Dominique Dupilet explique : Victor Hugo, dans la Lettre à Adèle du 4 septembre 1837, avouait être ébloui par le spectacle offert par les paysages du Pas-de-Calais, les plus beaux du monde selon lui. Nous, habitants du Pas-de-Calais, avons trop souvent tendance à oublier que notre environnement est d’une très grande beauté.

Le 6 janvier dernier, l’Inspectrice générale de la commission des Grands Sites de France a visité l’espace naturel en question et rencontré les acteurs du projet, Dominique Dupilet en tête. De ce rendez-vous organisé en toute discrétion, peu d’éléments ont filtré, si ce n’est que l’intéressée a été charmée, tout comme le maître de la littérature française, par la beauté du lieu.

Depuis des années, nous nous battons pour faire connaître et reconnaître les richesses de notre département. Notre patrimoine naturel est sur le point d’entrer dans la cour des grands, aux côtés du Pont du Gard, du Puy de Dôme ou du Marais poitevin, espaces labellisés tour à tour "Grand Site de France". À juste titre, il faut remercier les équipes du Conseil général pour leur travail de longue haleine sur le projet, mais aussi la commission des Grands Sites de France pour projeter la lumière sur "le beau" dans notre pays. précise Dominique Dupilet, fervent défenseur de la Côte d’Opale.

Obtenir le label serait une reconnaissance. Cependant, cela nécessite un travail continu. Le cahier des charges imposé par le Ministère est conséquent. Si nous obtenons demain cette appellation, nous ne devrons pas pour autant relâcher nos efforts ! Nous devrons rester à la hauteur, tenter de nous dépasser et répondre continuellement aux obligations imposées par la labellisation. Par ailleurs, nos ambitions ne s’arrêtent pas ici. Nous envisageons également de faire reconnaître le détroit du Pas de Calais au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est un projet que nous menons de front en lien avec nos homologues du Kent ajoute Dominique Dupilet.

À nouveau, le Pas-de-Calais confirme son dynamisme en hissant peu à peu son patrimoine au plus haut niveau. Le territoire pourrait bénéficier d’opportunités touristiques de taille. Ce serait un atout appréciable, notamment à l’aube des Jeux Olympiques de Londres. En effet, en servant de base arrière d’entraînement pour les sportifs, le Pas-de-Calais s’apprête à accueillir le "monde" entier. Ce n’est que le début d’une grande histoire pour les voyageurs amateurs de paysages !