Vous êtes ici :

Accueil Accueil Actualités Solidarité et santé Le Laboratoire de répit, plus qu’un gîte, un havre de paix

Le site est en cours de maintenance.

Le Laboratoire de répit, plus qu’un gîte, un havre de paix

Publié le 21 novembre 2017

Vendredi 17 novembre, Elodie, Louis et leur fille Andréa ont accueilli Blandine Drain, Vice-présidente du Département qui a cru en ce projet depuis le départ pour une visite du « chantier de leur vie ». En effet, ce couple de trentenaires, parents d’une petite fille handicapée, a tout quitté pour venir s’installer à la Madelaine-sous-Montreuil et créer le premier gîte ayant vocation à accueillir des touristes et des aidants familiaux. Même s’ils l’ont fait pour eux en premier lieu, Elodie et Louis ont pour objectif d’apporter une réponse alternative aux familles vivant les mêmes difficultés. Il est vrai que ce concept touristique novateur axé sur le bien-être, le premier dans les Hauts-de-France, proposera dès octobre 2018 des séjours de répits aux parents et aux aidants familiaux d’enfants handicapés dans un cadre bucolique, entourés de touristes lambda, aux pieds des remparts de Montreuil-sur-Mer. Pour réaliser ce projet pharaonique, en auto construction et à l’aide de bénévoles, ils ont frappé à de nombreuses portes dont celle du Département qui les soutient. Leur association « Les bobos à la ferme » a d’ailleurs été lauréate de l’appel à manifestation d’initiatives en matière d’innovation sociale lancé par le Conseil départemental du Pas-de-Calais avec une subvention à la clé de 30 000 euros. Ces dernières années, l’innovation sociale est apparue comme un levier pertinent pour impulser des dynamiques de développement local durable. Le Département a donc souhaité, sous la houlette de sa Vice-présidente en charge de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire), Bénédicte Mésseanne-Grobelny, reconnaître, accompagner et éventuellement concourir au financement des initiatives en innovation sociale.

La petite famille espère maintenant pouvoir habiter dans sa magnifique longère restaurée en mars prochain et ainsi poser dans la foulée la première pierre du gîte pour une ouverture en octobre 2018.