Vous êtes ici :

Accueil Accueil Actualités Sports et Loisirs Talents du sport 2010 : Thomas Simart et Julie Sauvage to...

Talents du sport 2010 : Thomas Simart et Julie Sauvage tout en haut de l’affiche !

Publié le 19 novembre 2010

C’est le rendez-vous incontournable de fin d’année pour les sportifs du Pas-de-Calais. La sixième cérémonie des "Talents du sport" organisée par le Conseil général a eu lieu ce vendredi 19 novembre au parc départemental d’Olhain. Trois cent quarante sportifs issus de toutes les disciplines ont été mis à l’honneur en présence du président Dominique Dupilet et de la championne olympique Émilie Le Pennec, gymnaste émérite et marraine de l’édition 2010. Dominique Dupilet et Didier Hiel, vice-président du Conseil général chargé des sports, n’ont pas manqué l’occasion de mettre en avant ceux qui font le sport dans le Pas-de-Calais, de saluer le travail des bénévoles sans qui rien ne serait possible et d’évoquer le bon travail de la Mission Pas-de-Calais 2012 qui a profité du moment pour présenter le site rendez-vous2012.com et le nouveau logo Nous gagnons à accueillir le monde. Bien entendu, les deux élus n’ont pas oublié de féliciter les membres de l’Équipe olympique Pas-de-Calais qui ont été nombreux à briller cet été et les deux "grands sportifs" de l’année 2010 : Thomas Simart, vice-champion du monde de canoë-kayak, figure de l’ASL Saint-Laurent-Blangy et Julie Sauvage, championne du monde de kayak-polo, licenciée au CKC Saint-Omer. Un excellent choix a commenté Thierry Adam, journaliste à France Télévision et animateur de la soirée.

Hommage aux sportifs et aux bénévoles

Dominique Dupilet a applaudi les champions qui forment le palmarès : Dix-huit d’entre eux sont montés sur un podium mondial, 16 autres sur un podium européen, c’est dire la qualité du plateau réuni ce soir. Et il a rendu un hommage appuyé aux dirigeants bénévoles qui s’investissent sans compter : On se répète mais sans toutes ces personnes qui donnent de leur temps gratuitement pour la beauté du sport, l’épanouissement des jeunes et des moins jeunes, le Pas-de-Calais ne serait pas une terre de champions reconnue comme il l’est aujourd’hui. Cette soirée leur appartient. Elle leur appartient d’autant plus que les JO de Londres 2012 approchent à grand pas et qu’ils auront un rôle majeur à y jouer : Le Pas-de-Calais sera base arrière de la prochaine olympiade et il aura besoin de toutes ses forces pour accueillir les délégations françaises et étrangères. Des équipements ont été restaurés, agrandis, créés mais que seraient-ils sans ces hommes et femmes qui les animent ?

Le travail de la Mission Pas-de-Calais 2012 mis en lumière

Dominique Dupilet et Didier Hiel ont indiqué que le Pas-de-Calais sera plus qu’une base arrière des Jeux Olympiques de Londres. Les travaux de rénovation ou de création de structures ont bien avancé en 2010. Le complexe Capoolco dédié entre autres à la lutte est sorti de terre à Marquise. Il a été inauguré début octobre. Un autre ruban tricolore a salué l’arrivée d’une salle pour l’haltérophilie à Berck-sur-Mer début novembre. En décembre, c’est le vaisseau "unique en Europe" construit pour la pratique de la gymnastique qui sera baptisé à Arques. Non loin de là, à Lumbres, la construction d’une piste pour le BMX avance. À Boulogne-sur-Mer, on a posé la première pierre du futur stade nautique. À Bruay, la rénovation du stade d’athlétisme touche à sa fin. Tout comme celle du stade Léo-Lagrange à Lens. On a bien avancé dans les équipements. Maintenant, on va poursuivre l’opération séduction pour attirer les sportifs français et étrangers et les supporteurs et touristes qui les accompagnent.

Séduire, encore et toujours…

Pour ce faire, la Mission Pas-de-Calais 2012 a lancé vendredi le site rendez-vous2012.com qui donne un nouvel élan au projet. Destiné aux délégations susceptibles de se préparer dans le Pas-de-Calais mais aussi aux habitants du département, rendez-vous2012.com présente les équipements, les possibilités d’hébergement et bien d’autres choses, comme l’a précisé Dominique Dupilet : 2012, ce n’est pas seulement le sport et l’ambition d’atteindre le cap des 400 000 licenciés. Le Conseil général a élargi son ambition. La dynamique doit toucher le plus grand nombre et dans tous les domaines. Voilà pourquoi le site lancé ce 19 novembre décline toutes les actions solidaires, éducatives, culturelles et touristiques en lien avec la démarche. Illustration avec l’exposition "Au cœur de l’olympisme" qui tourne dans les collèges et qui aborde des thèmes aussi divers et essentiels que la lutte contre les discriminations, l’ouverture sur le monde, l’humanisme, la prise en charge du handicap, la santé, etc. Au moment de conclure, Dominique Dupilet a demandé à l’assemblée de poursuivre son rôle d’ambassadeur du projet 2012. Il devrait pouvoir compter sur elle au vu de son engagement… et de son enthousiasme à la découverture du logo créé par le Département et le Comité départemental de tourisme autour de l’initiative et intitulé fort justement "Nous gagnons à accueillir le monde".