Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Le-Conseil-departemental

Expression des groupes politiques

Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

Répondre à l’urgence climatique

Le Président Jean-Claude Leroy a proposé une aide d’urgence du Département du Pas-de-Calais en direction de celui de l’Aude, confronté récemment à de violents orages aux conséquences catastrophiques. Nous saluons cet élan de solidarité en soutenant bien évidemment cette initiative.

La hausse des températures, les précipitations orageuses, les inondations ne peuvent pas être sans lien avec le dérèglement climatique. L’heure n’est donc plus aux constats mais à l’action ; chacun doit prendre sa part. C’est le sens de l’engagement du Département en matière de développement durable.

Nous ne pouvons plus penser la route comme hier, concevoir les bâtiments, consommer, vivre comme hier. Si le problème est global, nous apportons des réponses locales, au plus proche des territoires et des habitants, en soutenant un modèle agricole plus respectueux, en s’engageant dans la rénovation thermique des bâtiments, en multipliant les aires de covoiturage, en préservant la biodiversité avec Eden 62…

Mais deux ans après la notification des accords de Paris, nous attendons aussi un souffle de la part du gouvernement actuel et de l’Europe. Qui peut croire qu’il y aura un avenir pour le climat sans l’Union Européenne ?

Nous ne serons donc pas du côté de ceux qui rejettent l’Europe. Mais nous ne serons pas non plus avec ceux qui ne jurent que par la globalisation libérale de l’économie, sans régulation, sans contrainte liée à l’impératif écologique.

Laurent DUPORGE

Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

Groupe Union Action 62

Notre-Dame de Paris, de la stupeur à la générosité

La catastrophe qui a touché Notre-Dame de Paris, lundi 15 avril 2019, a ému tout le pays. Le Groupe Union Action 62 s’y associe naturellement. La stupeur qui a envahi les Français face à l’incendie a très vite fait place à la générosité. En quelques heures, des centaines de millions d’euros de promesses de dons ont afflué pour reconstruire la cathédrale.

Il faut saluer l’abnégation et le courage des 400 pompiers qui ont lutté toute la nuit contre les flammes. A Paris ou sur tous les feux en France, ils contribuent chaque jour à la sauvegarde de notre patrimoine, de nos biens et des personnes.

Notre-Dame de Paris est un symbole national, européen et international inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. C’est aussi :

  • le site le plus visité en Europe
  • un lieu qui a marqué l’Histoire de France
  • le lieu de recueillement symbolique des catholiques français
  • le point zéro des routes de France

Au Département, notre groupe a toujours défendu le patrimoine départemental. Lors de la dernière Commission permanente, nous avons voté en faveur de l’attribution de 1 070 339, 81 € au bénéfice de la restauration des édifices protégés et non protégés du Département (l’église Saint-Eloi à Villers-sir-Simon, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption à Quiestède…)

Chacun peut faire un don (déductible d’impôt) sur : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/nord-pas-de-calais

Maïté MULOT-FRISCOURT

Présidente du groupe Union Action 62

Groupe Communiste

Du sonnant et du trébuchant

Suite au "grand débat", les solutions apportées sont pleines de bonnes intentions. E. Macron indique qu’il ne fermera plus d’écoles, d’hôpitaux, de maternités et souhaite que l’Etat soit plus présent sur le territoire.

Alors une question se pose : Par quel tour de magie E. Macron va-t-il réaliser ces promesses ?

Il va falloir qu’il nous explique comment il compte s’y prendre pour soigner les patients qui s’entassent dans les couloirs des hôpitaux et comment enseigner à nos enfants qui n’ont pas de remplaçants lorsque leur enseignant est souffrant ou en formation.

Il y a là une incohérence manifeste entre les intentions et la suppression annoncée de 120 000 fonctionnaires.

La seconde attente des Français concerne le pouvoir d’achat. Les revenus ne cessent de baisser par le blocage du SMIC, des salaires, des retraites, du gel du point d’indice, de l’APL et la hausse de la CSG.

Le gouvernement doit répondre de manière claire, c’est-à-dire du sonnant et du trébuchant tout de suite pour les retraités et les salariés. Le pouvoir doit stopper immédiatement sa réponse autoritaire et engager un réel dialogue avec les organisations et non les gazer comme ce 1er mai à Paris.

Enfin, la catastrophe de Notre-Dame de Paris a malheureusement permis de mettre en exergue le pognon de dingue détenu par quelques personnes. Je souhaite que les Arnault, Total, BNP... soient autant mobilisés pour l’humain que pour la pierre.

Ludovic GUYOT

Président du groupe Communiste 

Groupe Rassemblement National

L’emploi, mère des batailles

Lors du débat sur l’engagement du Département en faveur de l’emploi des personnes en situation d’exclusion, les élus de notre groupe se sont exprimés en faveur de mesures destinées aux demandeurs d’emploi. Nous avons cependant regretté que la majorité ferme les yeux sur les causes de cette situation : concurrence déloyale imposée par l’Union européenne avec les travailleurs détachés, appel à une main-d’œuvre bon marché constituée d’immigrés, réguliers, "réfugié" ou fraîchement naturalisés, abandon des paysans, artisans, petits patrons… Dans ce cadre contraint, l’action du Département ne doit pas seulement consister à gérer la catastrophe, mais aussi à faire entendre sa voix auprès de l’Etat. Il en va de l’avenir des travailleurs français !

François Vial

Président du groupe Rassemblement National

Respect du pluralisme démocratique, du droit et des personnes

Les textes sont signés de leur(s) auteur(s), placés sous leur seule responsabilité éditoriale. Les auteurs s’engagent à respecter les législations en vigueur sur la liberté d’expression, le droit au respect des personnes et le droit à l’image, contenues notamment dans les Lois du 29 juillet 1881, du 1er août 2000 modifiant la Loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, celle du 21 juin 2004 pour la confiance en l’économie numérique, le Code Civil et le Code Pénal.

En application de l'article L3121-24-1 du Code Général des Collectivités locales, cet espace est réservé à l'expression des groupes d'élus.

Les contenus publiés ici sont sous la responsabilité des groupes politiques désignés.