Vous êtes ici :

Accueil Accueil Pas-de-Calais TV Des étoiles plein les yeux

Le site est en cours de maintenance.

Des étoiles plein les yeux

publié le 5 avril 2012

Vidéo (http://www.pasdecalais.fr/var/cg62/storage/video/502129.mp4)
La coupole d’Helfaut n’est pas du genre à être victime de son succès. De succès il en est question puisqu’en huit ans elle a accueilli plus d’un million de visiteurs, mais le statut de victime ne lui convient pas.

Bien au contraire, pour pallier les attentes liées à ses missions de service public de mémoire et d’histoire, la Coupole s’étend et, comme on ne peut pousser les murs, encore moins lorsque ceux-ci font plus de 5 m d’épaisseur, un nouveau bâtiment HQE de 900 m2 sort de terre. Baptisé CERENDAC, le CEntre de REssources Numériques pour le Développement et l’Accès à la Connaissance ouvre de nouvelles perspectives :

Julien DUQUENNE, Directeur : Demain nous allons accueillir un centre de formation, de recherches, d'accueil du tourisme d'affaire ainsi qu'un planétarium. Un planétarium afin d'observer le ciel, vu de la Terre, mais un planétarium ouvert sur l'histoire, bien entendu avec la Coupole, et sur l'actualité. Par exemple : si demain se produit un évènement grave, comme un tremblement de terre, nous pouvons ici expliquer quels sont les phénomènes qui y ont conduit. Ce que nous allons faire demain, c'est révéler l'identité même du site, qui est l'identité de l'histoire et des sciences. C'est ici, dans les douleurs du camp de concentration de Dora, où l'on fabriquait les fusées de V2, que s'est dessiné petit à petit le souhait, le rêve, d'aller marcher sur la lune.

6 millions d’euros ont été investits dans cet équipement. Trois financeurs principaux : le Département, l’État, la région avec l’appui de la CASO. Le planétarium en 3D sera l’attraction phare pour le grand public. D’un diamètre de 15 m c’est le deuxième équipement de ce type en Europe. Six vidéo projecteurs de 70 kg pilotés chacun par deux ordinateurs sont nécessaires pour ouvrir la troisième dimension sur 360°. D’une capacité de 125 places, la salle se fera salle de conférence ou salle de formation. Le CERANDAC entend profiter de ce formidable outil pour initier les jeunes aux sciences de l’univers. L’éducation nationale a détaché un professeur de science physique et un professeur d’histoire pour créer des modules d’apprentissage.

Nicolas FIOLET, Chargé de mission : Des modules sur les éclipses, le ciel, sur l'alternance jour/nuit, sur les marées, sur les phases de la lune, etc. seront proposés. Un enseignant aura ce petit catalogue, nous demandera une séance de planétarium regroupant deux à trois de ces modules et nous pourrons monter, en lien avec les programmes, une séance vraiment personnalisée pour le professeur.

Jean WALLON, Conseiller général et Président de la Coupole d'Helfaut : Ce planétarium devrait être pour les scolaires un élément de promotion de la culture scientifique et technique, de nature à donner l'étincelle à des jeunes qui se diront "Je veux faire des études de géophysique, m'intéresser à la structure de l'univers, être astronome." L'objectif est d'inciter à developper l'intérêt pour les sciences. Le grand public est preneur de cette culture scientifique, surtout lorsqu'elle touche les sciences spatiales.

Les visiteurs auront le choix entre trois types d’entrée : la visite classique de la Coupole, la visite du CERANDAC ou encore une entrée jumelée. L’ouverture du planétarium est prévue pour le mois de juin prochain, de quoi vous mettre des étoiles pleins les yeux.


Réalisation : Direction de la Communication, Vadim Gressier