Vous êtes ici :

Accueil Accueil Pas-de-Calais TV Les Départements du Nord et du Pas-de-Calais main dans la...

Le site est en cours de maintenance.

Les Départements du Nord et du Pas-de-Calais main dans la main

publié le 7 février 2014

Vidéo (http://www.pasdecalais.fr/var/cg62/storage/video/795534.mp4)
C’est parés des écharpes du RC Lens et du LOSC que les Présidents des Départements du Pas-de-Calais et du Nord ont ouvert la deuxième Convention des Conseils Départementaux.

Un clin d’œil pour marquer leur volonté d’apaisement sur les problèmes qui secouent le football régional.

La Convention, qui a pour objectif de renforcer l’efficacité du service public à partir d’une stratégie commune, note déjà quelques avancées concrètes : la création d’un schéma interdépartemental pour développer les aires de covoiturage, le lancement d’une Conférence Mobilité Métropole pour désengorger Lille et ses alentours.

Patrick Kanner, Président du Département du Nord

On a, par exemple, voulu améliorer les transports entre les deux départements, créer une liaison entre Dunkerque et Saint-Omer ; bien que ce n’était pas évident, nous l’avons fait. Bientôt une autre liaison entre Arras et Cambrai, voilà des exemples concrets. Dans la ruralité, nous avons développé le transport à la demande.

Dominique Dupilet, Président du Département du Pas-de-Calais

Nous pensons que nous avons beaucoup avancé et nous pensons qu’au bout du chemin, il y aura le succès, et tout cela va nous permettre de proposer à nos concitoyens une façon de vivre différente de celle qu’ils connaissent aujourd’hui.

Les commandes groupées de matériel mobilier et de véhicules ont déjà permis de réaliser 200 000 euros d’économie.
Demain, plusieurs millions seront économisés avec les "marchés communs" qui vont être actés pour les dépenses d’énergie dans les SDIS (Services Départementaux d’Incendie et de Secours), les collèges et même des lycées, en accord la Région.

Dominique Dupilet :

On a donné l’exemple des Services Départementaux d’Incendie et de Secours : plusieurs milliers de personnes sont concernées et ce sont des tonnes de matériel pour lesquelles il faut investir chaque année. Croyez-vous que ce soit bien d’investir pour le sauvetage en mer à Calais, de traverser la frontière et d’aller investir pour le sauvetage en mer à Dunkerque, alors que nous pourrions posséder en commun des véhicules de secours adaptés à ce type de spécialité, nous ferions des économies, nous serions tout aussi efficaces et nous pourrions peut-être également moderniser nos moyens de secours.

Patrick Kanner :

Donc ce sont des améliorations dans la vie quotidienne et en même temps nous portons de grands dossiers comme la création des syndicats mixtes de très haut débit qui a été possible parce que nous travaillons ensemble et avec la Région pour affirmer qu'il ne peut pas y avoir de fracture numérique dans notre région, même pour les personnes les plus éloignées des centres urbains.

En matière de santé, les deux Départements s’accordent également sur des projets communs comme la prise en charge de l’autisme, du handicap, de l’autonomie en général. Une volonté commune marquée par la signature d’une convention avec l’Agence Régionale de Santé afin d’articuler leurs moyens d’actions vers une plus grande efficacité.

Ce rapprochement de bon sens entre les deux collectivités intègre l’ensemble des partenaires territoriaux.

Dominique Dupilet :

La loi définit nos compétences, et elles sont identiques ; puisque ce sont les mêmes, autant essayer de voir comment nous pouvons travailler ensemble, mutualiser les moyens. La Région a d’autres compétences, lorsque nos compétences rencontrent celles de la Région, nous travaillons avec la Région.

Patrick Kanner :

Quand nous voulons créer un titre de transport unique dans la Région, c’est avec la Région que nous le faisons, quand nous montons le syndicat mixte du très haut débit, c’est avec la Région que nous le faisons. La Région est partout dans nos préoccupations quand cela relève de ses compétences, mais par exemple dans le domaine social, la Région n’a pas de compétences, donc nous nous retrouvons à deux. À deux ou à trois suivant les sujets, c’est du pragmatisme que nous voulons mettre en œuvre.

Dans les prochains mois, la Convention 59-62 va plancher sur d’autres sujets qui intéressent les nordistes au sens large : l’insertion par l’emploi, le soutien aux jeunes qui peinent à trouver un travail et un logement, la restauration en milieu scolaire, l’Économie Sociale et Solidaire, etc.


Réalisation : Direction de la Communication, Vadim Gressier.