Vous êtes ici :

Accueil Accueil Pas-de-Calais TV Personnes Handicapées Âgées : une nouvelle réponse d’acco...

Le site est en cours de maintenance.

Personnes Handicapées Âgées : une nouvelle réponse d’accompagnement spécifique avec les UVPHA

publié le 18 avril 2016

Vidéo (http://www.pasdecalais.fr/var/cg62/storage/video/1087872.mp4)

Le Département s’est saisi avec ses partenaires de la thématique du vieillissement des personnes en situation de handicap.

Aussi des réponses spécifiques d’accompagnement adaptées ont été définies selon les profils de personnes handicapées, vieillissantes ou âgées et aujourd’hui une palette de réponses diversifiées s’implante sur l’ensemble des territoires départementaux.

Elle se constitue notamment d’Unité de vie pour personnes handicapées âgées (UVPHA) en EHPAD.

Nous vous proposons de découvrir en image les témoignages de résidents et de professionnels de ces unités.

À ce jour, le Pas-de-Calais compte 12 unités pour 179 places installées.


Un premier bilan des Unité de vie pour personnes handicapées âgées en EHPAD

Odette Duriez, Vice-présidente Autonomie, Personnes âgées et handicapées, Santé :

La question de l’avancée en âge pour les personnes âgées en situation de handicap nous concerne au Conseil Départemental du Pas-de-Calais ; elle concerne aussi l’ARS, l’Agence Régionale de Santé. Le Département dotera chaque établissement de 85 000 euros pour permettre un meilleur accueil de toutes ces personnes dans nos établissements.

UVPHA Le pain d’alouette à Sallaumines, Serge Tonneau, Directeur d'EHPAD :

La fondation a été contactée par le Conseil départemental du Pas-de-Calais pour réfléchir à la création d’une unité pour personnes handicapées âgées. Sur le coup, on n’était pas très chauds, je l’avoue, puisque c’est un métier spécifique. On s’est rapprochés de l’APEI de Lens-Environnement pour établir un partenariat, qui a abouti à une convention. On a décidé tout de suite de prendre notre temps pour pouvoir accueillir toutes ces personnes, et au bout d’un moment la personne exprimait le désir de rentrer dans l’établissement.

Mélanie Cottigniers, Responsable, Le pain d’alouette :

Au sein de notre unité de vie pour personnes handicapées âgées, nous avons 13 résidents. Ils ont gardé un lien avec leurs habitudes et les services qui leur étaient proposées auparavant.

Régine Fiévet, Parente d’un résident UVPHA, Le pain d’alouette :

Mon frère était en foyer de vie APEI sur Grenay. Au début, c’était tout à fait adapté mais avec l’âge, ça ne lui convenait plus. C’est plus adapté ici maintenant pour lui.

Des unités comme ça, il faut en faire plus, c’est une bonne formule, sinon c’est la maison de retraite ou les hôpitaux psychiatriques.

Serge Tonneau :

Le Conseil départemental du Pas-de-Calais nous a octroyé des moyens supplémentaires. Cette dotation complémentaire nous a permis d’embaucher du personnel AMP à hauteur de 1.6 équivalent temps plein.

Une AMP :

Vous voulez choisir ? Du clair.

Mélanie Cottigniers :

On a voulu vraiment créer un lieu spécifique avec les 13 résidents handicapés âgés ensemble pour créer un réel espace, un réel cocon ; ça n’empêche pas les animations avec l’EHPAD.

UVPHA Oisy le verger, Cécile Chatelain, Responsable EHPAD :

Les résidents de l’UVPHA doivent cohabiter avec les résidents de dépendances classiques. Les résidents de l’EHPAD avait des a priori, des questions, et lorsque l’UVPHA est arrivé, ça s’est très bien passé. Pour l’unité UVPHA, nous avons en plus du personnel de l’EHPAD, deux AMP, chacune à 80 %, ce qui représente 1.6 ETP. En plus, nous avons une éducatrice spécialisée qui intervient à mi-temps.

Les points forts de l’UVPHA au sein d’un EHPAD sont d’apporter une dynamique ; les limites sont d’avoir tous les éléments concernant le futur résident avant de pouvoir faire une admission.


Réalisation : Direction de la Communication, Vadim Gressier.