Vous êtes ici :

Accueil Accueil Pas-de-Calais TV Wéo présente : Margaux à la Coupole d'Helfaut

Le site est en cours de maintenance.

Wéo présente : Margaux à la Coupole d'Helfaut

publié le 29 juillet 2015

Vidéo (http://www.pasdecalais.fr/var/cg62/storage/video/1035677.mp4)
Audio-description en cours de réalisation.

Margaux, présentatrice de Wéo :

Bonjour à tous ! Aujourd'hui, on est juste à côté de Saint-Omer et je vous emmène à la Coupole. Regardez, elle est juste derrière moi, là-bas !

Générique "L'été de Margaux sur la route 59-62"


À la Coupole d'Helfaut

Musique

Margaux :

Bonjour Julien ! Comment vas-tu ?

Julien Duquenne, directeur de la Coupole :

Salut Margaux ! Bien et toi ?

Margaux :

Très bien. Dis-moi, j'ai découvert un dôme de béton qui fait 4.5 fois le poids de la Tour Eiffel, c'est ça ?

Julien Duquenne :

C'est même plus, c'est 5.5 fois ! C'est un dôme qui est incroyable, de 55 000 tonnes de béton armé.

Margaux :

À quoi ça sert tout ça ?

Julien Duquenne :

Ce dôme, qu'on voit du parking et qui est vraiment l'ovni sur le territoire de Saint-Omer, et qui ressemble même à une tortue, devait servir à protéger une salle de préparation de fusées. Mais pas des fusées pour aller voyager dans l'espace, mais des fusées pour tuer, des armes civiles, des armes destinées à inverser le cours de la seconde guerre mondiale avec une main d'œuvre forcée qui les fabrique.

Margaux :

Ça s'appelait V1 et V2 c'est ça ?

Julien Duquenne :

V1 pour les avions, et V2 pour les fusées qui devaient être lancées d'ici.

Margaux :

Dans ce musée on a de la vidéo, de l'interactivité : comment on découvre l'Histoire, comment on fait notre visite ici ?

Julien Duquenne :

Ce n'est pas un musée, je n'aime pas ce terme, ce n'est pas le gardien qui s'endort à l'entrée : c'est comme tu l'as dit, quelque chose d'interactif. On vient et on rentre dans l'Histoire, dans l'Histoire telle qu'elle existait : on est là dans les galeries, fabriquées à partir d'octobre 1943, et une fois arrivés sous le dôme, on est dans ce lieu, où par de l'audiovisuel et on découvre toute l'histoire des V2, les armes secrètes et l'occupation de notre région Nord-Pas de Calais. Et ce qui est important de dire, c'est que derrière ces fusées V2, on a un homme, un jeune homme.

Margaux :

Exactement, qui s'appelle Wernher von Braun. C'est ça ?

Julien Duquenne :

Tout à fait ! Wernher von Braun a 30 ans quand il met au point la fusée V2, seulement 30 ans ! Il a 13 000 ingénieurs sous ses ordres. Cet homme a une histoire après cette période : il sera récupéré par les Américains au lendemain de la guerre et il permettra aux hommes de marcher sur la lune car c'est lui qui inventera la fusée Saturne 5.

Margaux :

Ah, on voit donc le lien entre l'Histoire et la science !

Julien Duquenne :

Parfaitement !

Margaux :

Devant votre écran, vous êtes peut-être passionné d'Histoire et de science et vous pouvez faire les deux en même temps en venant à la Coupole !

Julien, merci beaucoup pour ta visite, pour ma part je pars de suite au Planétarium !

Julien Duquenne :

Bon voyage ! À bientôt !

Margaux :

Merci, ciao !


Musique

Margaux :

J'ai à côté de moi une étudiante, tu es originaire d'où ?

L'étudiante :

Des États-Unis.

Margaux :

Des États-Unis., c'est intéressant ça ! Et qu'est-ce qui te plait ici ?

L'étudiante :

On est en train de visiter les plages et les musées historiques sur la 2ième guerre mondiale.

Margaux :

Tu es accompagnée de qui ?

L'étudiante :

De mes parents.

Margaux :

Ah ce sont tes parents, qui eux ne parlent pas français du tout !
Ça vous plait ? Do you enjoy it?

Les parents :

Yes!

Margaux :

Enjoy it, bye bye, thank you!

Alors les amis, on quitte V1 et V2, mais on fait le lien entre l'Histoire et la science. Je retrouve tout de suite Estebann au Planétarium. C'est parti !

Bonjour Estebann ! Ça va ?

Estebann Bourreau, animateur Planétarium :

Salut Margaux ! Oui et toi ?

Margaux :

Oui très bien. Alors je suis en VIP aujourd'hui : je suis derrière le poste de contrôle d'Estebann. Estebann, dis-moi, quelle est ta fonction ici ?

Estebann Bourreau :

Ici, j'anime le Planétarium. Je suis au poste de commandes comme tu viens de le dire. Le Planétarium, c'est un peu une navette spatiale virtuelle comme j'aime l'appeler. On fait embarquer les gens à bord d'un voyage dans l'espace au travers de plusieurs thématiques. On essaie donc de visiter beaucoup de choses en quittant la Terre et en revenant sur Saint-Omer à la fin, si tout va bien.

Margaux :

Oui, il faut qu'on revienne quand même !

Estebann Bourreau :

On ne perd jamais qui que ce soit donc tout va bien !

Margaux :

Tu fais découvrir toutes les planètes ?

Estebann Bourreau :

On visite les planètes, on a certaines séances qui nous permettent même d'aller au-delà des planètes, on quitte le système solaire de manière virtuelle et ça nous permet d'aller voir au-delà des galaxies, de voir les dernières avancées en terme de cosmologie, l'univers en général. On a toutes les dernières avancées et informations concernant l'environnement de la Terre proche ou lointain. On essaie d'emmener le public faire un voyage par là-bas.

Margaux :

Estebann, c'est intéressant tout ça, mais dis-moi, qu'est-ce qu'on ne doit pas rater cet été au Planétarium ?

Estebann Bourreau :

Une chose qui durera tout l'été : la rencontre entre James et Vladimir. C'est un peu bizarre : c'est un ours polaire et un manchot qui nous feront l'honneur de leur présence dans un nouveau film au Planétarium 3D et qui plaira aussi bien aux plus jeunes qu'aux grands car c'est un film drôle, accès sur la science de manière décalée. C'est un film d'animation très sympathique, et français. Je vous conseille de venir rencontrer James et Vladimir au Planétarium 3D.

Margaux :

Ce qui est bien, c'est que le Planétarium est ludique et s'adresse à tout le monde, aux familles ?

Estebann Bourreau :

Tout à fait, tout le monde est le bienvenu. Ça enchante aussi bien les plus petits avec les images que les plus grands avec toutes les informations qu'ils peuvent y trouver. Tout le monde y trouve son compte.

Margaux :

C'est donc plein d'informations. On aura de la culture, de l'information, et même si on est littéraire comme moi, je ne suis pas du tout scientifique (désolée), ce n'est pas grave ?

Estebann Bourreau :

Le but du Planétarium est de ne surtout pas parler de la science de manière scientifique : elle est toujours abordée de manière ou décalée, ou de manière vulgarisatrice. On utilise des mots que tout le monde utilise, et surtout pas le langage scientifique. On essaie parfois d'apporter une touche drôle, car la science peut être parfois rébarbative (on en a cette image en tout cas !) donc on essaie de rendre la science plus attractive. Tout le monde peut donc accéder au Planétarium sans aucun souci !

Margaux :

Ça m'a beaucoup amusée en tout cas. Je suis très déçue Estebann, car j'ai appris que les Martiens n'existent pas !

Estebann Bourreau :

En tout cas pour l'instant ! Si un jour tu en vois un, tu te diras que oui, ils existent, mais pour l'instant, on n'en a pas encore vu !

Margaux :

Estebann, merci beaucoup !

Estebann Bourreau :

Je t'en prie, et rendez-vous tout l'été ! Tu, vous serez les bienvenus, avec grand plaisir !

Margaux :

Estebann, merci et à la prochaine, salut bye bye !


Extrait d'une animation diffusée au Planétarium : fusée qui décolle, premiers pas de l'homme sur la Lune

Margaux :

Je me trouve maintenant avec Frédéric, qui sort de la visite. Comment vas-tu Frédéric, puisque les Martiens n'existent pas ! Là, je suis déçue, et toi, ça t'a plu ?

Frédéric :

Oui j'ai trouvé très intéressant et pédagogique, pour les enfants comme pour les adultes. On a appris pas mal de choses. C'est intéressant pour tout le monde.

Margaux :

Frédéric est en fait enseignant. Ta classe est d'où ?

Frédéric :

De Saint-Omer, c'est une classe de CM2.

Margaux :

Comment tu t'appelles ?

L'enfant :

Kiara.

Margaux :

Qu'est-ce qui t'a plu le plus dans la vidéo ?

L'enfant :

Les planètes.

Margaux :

C'est quoi ta planète préférée ?

L'enfant :

Mars.

Margaux :

Ici j'ai trouvé une petite rousse, il faut que je la prenne avec moi, comment tu t'appelles ?

L'enfant :

Maude.

Margaux :

Maude me ressemble quand même, non ? C'est quoi ta planète préférée ?

L'enfant :

J'en ai pas.

Margaux :

T'en as pas ?

L'enfant :

Non.

Margaux :

Quand même, une petite préférence ?

L'enfant :

Non.

Margaux :

Bon la Terre, c'est la nôtre ! Je suis avec Esteban, qui est un habitué apparemment. Tu viens souvent ?

L'enfant :

Oui.

Margaux :

On a appris que cette année, c'est l'année de quelle planète les enfants ?

Les enfants :

De Pluton !

Margaux :

Oui effectivement, cette année on va apprendre plein de choses sur Pluton.

Merci, à la prochaine ! Salut !

Musique

La Coupole est une initiative du Département du Pas-de-Calais.
Ouverte tous les jours sans interruption de 10h00 à 19h00 en juillet et en août.

Margaux :

Les amis, la Coupole, c'est terminé pour aujourd'hui, mais on se retrouve tout l'été sur la Route 59-62 avec Wéa ! Allez, c'est parti !