Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact

La Médiation Familiale est un temps d’écoute, d’échanges et de négociation qui permet d’aborder les problèmes liés à un conflit familial en prenant en compte de manière très concrète les besoins de chacun, notamment ceux des enfants, avec un tiers qualifié et impartial : le médiateur familial. Son rôle est de rétablir la communication et de créer un climat de confiance propice à la recherche d’accords entre les personnes.
Le médiateur familial (création en 2003 d’un diplôme d’État) est un professionnel qualifié. Doté de compétences en psychologie et en droit, il est notamment formé à l’écoute et à la négociation entre les personnes. Il respecte des principes déontologiques et observe une stricte confidentialité. Il ne prend parti pour personne et ne juge pas. Il aide à trouver une solution concrète à un conflit ou à une situation.
Sur le champ du soutien à la parentalité, la médiation familiale s’inscrit dans le domaine de la protection de l’enfance car elle constitue une réponse complémentaire à certaines situations de risque de danger ou de danger pour les enfants.

Bénéficiaires

Les bénéficiaires peuvent être :

  • couples ou parents en situation de rupture, séparation, divorce
  • jeunes adultes en rupture de liens avec leurs familles, grands-parents, familles recomposées

Autorisation et habilitation

Le comité départemental de coordination de la médiation familiale a pour mission de :

  • recenser les besoins des publics
  • définir une offre conforme aux recommandations du Conseil national consultatif de la médiation familiale en vue de couvrir l’ensemble du département
  • organiser le financement des services
  • informer et faire la promotion de la médiation familiale auprès du public et des partenaires concernés
  • suivre l’activité des associations œuvrant dans ce domaine et l’évaluation du dispositif au plan départemental
  • se saisir de toute autre question conforme à l’objet du présent protocole

Dans le cadre du protocole est également institué un comité des financeurs.
Afin d’optimiser les financements à attribuer, les partenaires retiennent le principe de la recherche d’un financement concerté sur la base de critères d’éligibilité communs. Ce principe permet de financer conjointement et complémentairement les services de médiation familiale retenus. Les structures agréées sur le Pas-de-Calais :

  • EPDEF (Établissement Public Départemental de l’Enfance et de la Famille)
  • IEP (Institut d’Éducation Permanente)
  • UDAF (Union Départementale des Associations Familiales)
  • ADAE (Association Départementale d’Actions Éducatives)
  • Beffrois et Médiation
  • CAF (Caisse d'Allocations Familiales) de Calais

Objectifs  

Les objectifs sont les suivants :

  • aide à la restauration et à la construction des liens familiaux dans la durée
  • rôle de soutien à la parentalité :
    •  en accompagnant les parents dans leur rôle et leurs responsabilités éducatives
    •  en favorisant les conditions de la construction et du maintien des liens parents et enfants 

Modalités

Les modalités sont les suivantes :

  • à l’initiative :
    •  de la personne directement concernée par un conflit
    •  du juge qui peut la proposer au cours d’une procédure judiciaire civile
  • avec l’accord éclairé de chacune des parties

Cadre réglementaire

Au niveau institutionnel, le Conseil départemental soutient le développement des maisons des familles ou de la parentalité, notamment dans le cadre du schéma départemental Enfance Famille en vue de favoriser l’initiative et le développement de nouvelles réponses de soutien à la parentalité et promouvoir la médiation comme un outil de prévention. Cette volonté et cet objectif sont énoncés dans les orientations du schéma de l’enfance et de la famille.