Baisse d'audition, malentendant ou sourd, appelez-nous via Acceo

Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/ARCHIVES/2014/L-actualite-du-Developpement

Le bassin minier, futur leader nord-européen du numérique !

Publié le 1 décembre 2014

Aux États-Unis, il y a la "Sillicon Valley". En France, il y a désormais le "Louvre Lens Vallée". Voilà pour le clin d'œil, le "Joke", comme on dit aux States. Encore que... Car si le bassin minier n'entend pas rivaliser avec les industries de pointe de la baie de San Francisco, il peut prétendre demain à être le leader nord-européen en matière de pôle numérique culturel d'abord, puis de pôle numérique tout court.

Besoin d'explications ? Direction le centre-ville de la cité artésienne, précisément à l'ancienne école Paul Bert qui, en 2016, abritera des entreprises références mondiales de la numérisation dans les domaines de la médiation culturelle, de la conservation du patrimoine, de la mémoire collective, de l'éducation, du tourisme ou encore, plus loin dans le temps, de la santé. 2 000 m2 les attendent dans un lieu emblématique, théâtre hier de transmission de multiples savoirs. Ces sociétés occuperont l'espace de feu l’établissement scolaire aux cotés de quelques start-up régionales qu'elles auront tout loisir de couver avant leur éclosion… souhaitée planétaire !

Mais pourquoi donc ces grandes enseignes et autres futures "success story" de la E-technologie feront-elles le choix de s’installer à Lens ? Parce que le Pas-de-Calais et le Nord ont pris une longueur d'avance dans l'hexagone pour tout ce qui a trait au numérique international : le son est déjà à Valenciennes, l'image à Tourcoing, le business à Lille. La culture et le reste prospéreront donc dans le bassin minier.

Le projet a été officiellement lancé ce jeudi 27 novembre à l’école Paul Bert, au pied du Louvre-Lens, naturellement déclencheur et catalyseur de la dynamique. L’État, la Région, le Département et la communauté d’agglomération Lens-Liévin sont partie prenante de l’ambitieux dessein (qui a aussi de grandes résonances en termes d’attractivité et de démarches partenariales). Ils ont décidé de l’accompagner avec un enthousiasme que leurs élus et représentants ne cachent pas. Des milliers d’emplois directs ou induits sont en jeu dans, et autour, de ce que les porteurs de l’initiative, qui a reçu le prestigieux label French Tech, ont baptisé le "Bâtiment-Totem". Nous aurons l’occasion de revenir sur la construction de ce lieu qui promet décidément beaucoup.