Baisse d'audition, malentendant ou sourd, appelez-nous via Acceo

Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/ARCHIVES/2014/TESTS

Cancer du sein : dormir dans le noir total aiderait à guérir

Des chercheurs américains ont découvert que le sommeil dans le noir total augmentait l'efficacité du traitement au tamoxifène préconisé pour les femmes atteintes du cancer du sein.

Publié le 30 juillet 2014

Des chercheurs de l'université de Tulane aux Etats-Unis ont découvert que l'obscurité totale la nuit permettait au tamoxifène d'agir efficacement sur les cellules cancéreuses. Ce traitement est couramment utilisé contre le cancer du sein.

Ces résultats publiés par la revue américaine Cancer Research invitent donc les femmes atteintes de cette maladie à privilégier un sommeil dans le noir complet. Scientifiquement, la production de mélatonine, une hormone sécrétée pendant le sommeil, serait boostée par l'obscurité totale. En décuplant les effets du traitement par le tamoxifène, cette hormone affaiblirait les cellules cancéreuses.

Eteindre toute source lumineuse

Dans le cadre de cette étude les chercheurs ont réalisé des tests sur des échantillons de souris. Le premier groupe de rongeurs malades a été soumis à des cycles d'une demi-journée de lumière et d'une demi-journée d'obscurité totale pendant des semaines tandis que le second groupe était exposé à un filet de lumière pendant la seconde phase. A l'issue de cette expérience, les auteurs de l'étude ont constaté que la mélatonine était produite en plus grande quantité dans le noir absolu. A l'inverse, lorsque le noir n'est pas complet, les cellules cancéreuses semblent réfractaires au tamoxifène. D'où l'insistance du docteur Steven Hill, co-auteur de l'étude, dans les colonnes du quotidien de la Louisiane Nola. Il exhorte les femmes concernées à s'accorder pas moins de "huit heures de sommeil et d'éteindre leurs écrans connectés au moment du coucher".

Ces conclusions font écho aux recommandations de bien des professionnels de santé sur l'exposition abusive aux tablettes et smartphones. Plusieurs études ont alerté sur les dangers de la lumière bleue de ces appareils sur la mélatonine, l'hormone du sommeil.