Baisse d'audition, malentendant ou sourd, appelez-nous via Acceo

Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/Actualite-Attractivite-du-territoire

Le Département du Pas-de-Calais, partenaire du monde agricole et de la ruralité

L’édition 2020 du Salon International de l’Agriculture de Paris met en lumière la richesse de la profession agricole. C’est une occasion rêvée pour valoriser tous les savoir-faire du Pas-de-Calais en la matière, mais aussi pour rappeler la place du monde rural dans le département.

Publié le 26 février 2020

Entretien avec Jean-Claude LEROY, Président du Département du Pas-de-Calais

En quoi le Pas-de-Calais peut-il être considéré comme un grand département rural et agricole ?

Malgré son image tantôt urbaine, tantôt littorale, le Pas-de-Calais est aussi une terre agricole de premier plan.

Notre département est constitué de plus de 460 000 hectares de Surface Agricole Utile, soit environ 70 % du territoire. C’est dire l’importance de ce secteur professionnel pour nous, dans l’économie du Pas-de-Calais comme dans la vie quotidienne.

Quel est le visage du monde agricole en Pas-de-Calais ?

Il est vivant et aussi varié que peut l’être le département : avec de grandes surfaces légumières ou céréalières, mais aussi de plus petites surfaces et des élevages qui trouvent tous leur place au sein de l’intégralité du territoire, avec leurs productions, leur histoire et leur identité.

En aval, ce sont aussi chez nous de belles entreprises agroalimentaires dont certaines de rang international qui font partie des fleurons du Pas-de-Calais.

Quelles sont les lignes directrices du soutien du Département à l'agriculture ?

Le Département soutient l’Agriculture en Pas-de-Calais, sous différentes formes et axes :

  • Par le soutien à l’élevage et à la santé animale ; indispensable pour garder des cheptels sains et préserver la santé humain
  • En étant aux côtés des Agriculteurs qui rencontrent des situations difficiles : maladie, accident, fin d’activité. La Solidarité est au cœur de notre action !
  • En soutenant la lutte contre le ruissellement et l’érosion des terres agricoles, notamment avec la Chambre d’Agriculture Nord-Pas-de-Calais
  • Par un engagement pour une Alimentation et une Agriculture durables, et servir "le meilleur produit, au plus près" dans ses restaurations collectives (collèges et progressivement établissements médico-sociaux)
  • Par des investissements de proximité (abattoir public de Fruges, légumerie de l’Audomarois)
  • Par un partenariat avec la profession agricole dans les questions d’aménagement du territoire (voiries, aménagement foncier, grands chantiers, etc.)

Comment se traduit le soutien du Département au monde rural ?

Au-delà des 6200 km de routes départementales qui permettent de relier les villages, les territoires, nous avons fait le choix de maintenir la vie rurale pour l’égalité des chances des territoires, cela de plusieurs manières :

  • en maintenant la totalité de nos collèges publics (y compris les plus petits)
  • en luttant contre les fermetures de classes
  • en nous engageant à faire arriver la fibre optique dans les campagnes au plus tard d’ici fin 2021 pour ne pas avoir de fracture numérique
  • en accompagnant les communes rurales à développer leur attractivité et la qualité de vie, au travers d’équipements ou services pour la population : locaux scolaires, salles d’activités pour la commune et les associations, réaménagements d’espaces publics, etc.

Ceci passe notamment par le dispositif du FARDA (Fonds d’Aménagement Rural et de Développement Agricole), pour lequel nous avons dépensé plus de 10 millions d’euros par an ces dernières années, avec 300 à 400 projets soutenus par an dans nos villages.

Aussi par l’accompagnement de nombreux projets en zone rurale menés avec les intercommunalités (création d’école de musique, vestiaires de football, lieux dédiés à l’économie sociale et solidaire, espaces culturels entre autres.)

Le Pas-de-Calais est également au rendez-vous pour étudier des solutions innovantes pour la mobilité (soutien de la première auto-école itinérante dans le Montreuillois) ou encore pour la santé (étude sur l’embauche de médecins salariés par le Département) pour réduire les secteurs sans solution de santé de proximité.

Le Pas-de-Calais accueille le premier port de pêche de France à Boulogne-sur-Mer. Le Département agit-il pour cette filière majeure ?

En prolongement de notre action pour l’Agriculture, le Département du Pas-de-Calais s’est mobilisé pour cet autre secteur stratégique, littoral ici, avec la mise en place l’an dernier d’un dispositif de soutien à la filière halieutique pour accompagner les professionnels d’une filière aujourd’hui exposée à de grands aléas depuis la concrétisation du Brexit.

Le Département du Pas-de-Calais accompagne également la future cale sèche à Boulogne-sur-Mer pour conforter la construction-réparation navale ; il soutient également le mareyage, et développe le Port départemental d’Étaples  comme autant de symboles de soutien aux métiers de la pêche.